André Malraux et l'Inventaire général

Bibliothèque Nationale de France, May 23, 2003

Report by: Philippe Poirrier

André Malraux et l'Inventaire général

L'association „Amitiés internationales André Malraux", avec le concours de l'Inventaire général et du Comité d'histoire du ministère de la culture(http://www.culture.fr/culture/comite-histoire.htm), a organisé le 23 mai dernier à la Bibliothèque Nationale de France une journée d'études sur André Malraux et l'histoire du service de l'inventaire général des richesses artistiques de la France, créé à son initiative en 1964. Une centaine de personnes, dont beaucoup d'agents ou d'anciens agents des services régionaux de l'inventaire, ont assisté et participé aux débats.

Yves MORAUD, président de l'association Amitiés internationales André Malraux, a présenté les intervenants et remercié chaleureusement tous les participants. Augustin GIRARD, président du comité d'histoire du ministère de la culture, a animé les débats de la matinée en rappelant notamment l'esprit de la création du Service de l'inventaire en 1964. Xavier LAURENT, auteur d'une thèse soutenue à l'école des Chartes sur la politique du patrimoine monumental d'André Malraux à Jacques Duhamel, est entré dans le détail historique et administratif de cette création. Isabelle BALSAMO, conservateur général du patrimoine, a insisté, à partir d'archives orales recueillies par le comité d'histoire, sur la ferveur passionnée et même spirituelle qui habitait les pionniers de ce service.

Christian PATTYN, inspecteur général honoraire de l'inspection de l'administration des affaires culturelles et vice-président du comité d'histoire du ministère de la culture, a animé la séance de l'après-midi. Alexandra KOWALSKI-HODGES, chercheuse et enseignante à la New-York University et à l'EHESS-Paris, a démontré à quel point le service de l'inventaire général avait servi d'instrument fédérateur d'une politique nationale du patrimoine. Jean-Pierre ZARADER, philosophe, a analysé la philosophie de l'art d'André Malraux, en montrant notamment comment pouvait s'articuler les notions d'inventaire des richessesartistiques et du Musée imaginaire. Michel MELOT, sous-directeur de l'inventaire à la direction de l'architecture et du patrimoine du ministère de la culture, a dressé un bilan du service de l'inventaire depuis sa création, en avançant notamment l'idée que, hier comme aujourd'hui, l'inventaire est un des moyens d'écrire l'histoire de l'art de demain dans une période où la notion d'art connaît une forte mutation.

Les séances de la matinée comme de l'après-midi ont été suivies d'un débat riche et animé avec la salle. Il a également été fait une présentation de la version électronique de l'inventaire, remarquable base de données abondamment illustrée (3 millions de photos, 100 000 dessins, 225 000 images numériques) et consultable sur le site Internet du ministère de la culture à l'adresse suivante : www.inventaire.culture.gouv.fr. Nous vous encourageons vivement à consulter ces pages étonnantes.
Les actes seront publiés.
Source : http://www.culture.fr/culture/comite-histoire.htm

Recommended Citation:
Philippe Poirrier: [Conference Report of:] André Malraux et l'Inventaire général (Bibliothèque Nationale de France, May 23, 2003). In: ArtHist.net, Aug 3, 2003 (accessed Nov 15, 2019), <https://arthist.net/reviews/424>.

Creative Commons BY-NC-NDThis work is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 4.0 International License. For the conditions under which you may distribute, copy and transmit the work, please go to https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/