CFP Jun 2, 2023

Le stuc dans les grands décors (Versailles/Paris/Fontainebleau 11-13 Dec 23)

Versailles-Paris-Fontainebleau, Dec 11–13, 2023
Deadline: Jun 20, 2023

Leon Lock, Low Countries Sculpture Society

Le stuc dans les grands décors français, de la Renaissance au XIXe siècle.

Appel à communications pour les journées d’études:

11 décembre 2023, au château de Versailles;
12 décembre 2023, au Centre de Recherche et de Restauration des musées de France, Paris;
13 décembre 2023, visite des chantiers de restauration de la galerie François Ier et de la Porte Dorée au château de Fontainebleau;

Ces deux journées d’études et la demi-journée de visites sont le premier évènement organisé par un nouveau groupe de recherche sur le décor en stuc dans les grandes demeures françaises de la Renaissance au XIXe siècle. Elles bénéficient du soutien de la Fondation pour les Sciences du Patrimoine, du Centre de Recherche et de Restauration des musées de France, du Centre de Recherche du château de Versailles et du musée national des châteaux de Versailles et de Trianon. L’objectif de ces journées est de faire le point sur les recherches en cours, les avancées dans les domaines de la restauration et de l’analyse scientifique, les découvertes effectuées à l’occasion de récents chantiers de restauration et définir des objets de recherches pluridisciplinaires.

ARGUMENTAIRE
L’usage du stuc dans l’Antiquité et au Moyen Âge a suscité l’intérêt des historiens de l’art et des scientifiques du patrimoine français. Par contre, hormis dans la sphère provençale et languedocienne, où le milieu universitaire est particulièrement actif sur le sujet des décors, le stuc demeure un champ d’étude encore trop peu exploré en France pour la période de la Renaissance au XIXe siècle.

Pourtant, le vaste sujet du stuc connaît en Europe un certain engouement, comme en témoignent le Centro Studi per la Storia dello Stucco in Età Moderna e Contemporanea, les publications du Rijksdienst voor Cultureel Erfgoed des Pays-Bas, les colloques organisés par la Low Countries Sculpture Society et par l’université de Pardubice, en République Tchèque.

La galerie Mazarin à la Bibliothèque nationale de France, la chambre de la duchesse d’Étampes, la galerie François Ier et la Porte Dorée à Fontainebleau, la galerie d’Apollon et l’appartement d’été d’Anne d’Autriche au Louvre ou encore la galerie des Glaces et le salon de Diane à Versailles sont autant de campagnes de restaurations récentes ou en cours qui concernent en partie le stuc. Elles sont l’opportunité de mettre en lumière la question du stuc dans les grands décors français en stuc, de la Renaissance au XIXe siècle.

Les thèmes suivants pourront servir à la réflexion et seront répartis sur les deux journées :

THEME 1 : Le stuc dans l’histoire de l’art
-le stuc et la recherche : état des lieux, actualités et comparatifs en Europe
-la question de la sémantique : apparition et significations des termes « stuc », « gypseries », « staff », décors en plâtre
-histoire des techniques pour les décors en stuc de la Renaissance au XIXe siècle : traités théoriques et pratiques d’atelier
-les décors en stuc dans les grandes demeures françaises : quel état des sources ?
-sculpteurs, stucateurs, peintres et architectes : rôles et statuts des artistes et des artisans, pratiques d’atelier
-l’usage du stuc dans les grands décors en France, de la Renaissance au XIXe siècle : évolutions et disparités géographiques
-questions d’iconographie dans les grands décors en stuc

THEME 2: Matérialité et techniques de restauration
-retours d’expérience de chantiers de restauration : découvertes scientifiques et protocoles de restauration et de consolidation
-facteurs d’altération des grands décors en stuc
-la caractérisation des matériaux, techniques d’analyses et d’imagerie. -polychromie, dorure, cire : la question des traitements de surface des stucs
-les pratiques des artisans du stuc aujourd’hui

LE GROUPE
À l’heure actuelle, le groupe rassemble plusieurs institutions muséales, patrimoniales et scientifiques : le musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, le musée national du château de Fontainebleau, le musée national du château de Compiègne, le musée du Louvre, la Bibliothèque nationale de France, le château de Vaux-le-Vicomte, le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France et le Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques.

Le groupe espère réunir une communauté d’historiens de l’art (conservateurs et universitaires), de restaurateurs, de scientifiques du patrimoine et d’artisans s’intéressant à ce sujet. À terme, nous souhaitons élaborer des programmes de recherches cohérent incluant des phasages identifiés et devenir une référence pour les prochains chantiers de restauration.

COMITE D’ORGANISATION
-Lionel Arsac (château de Versailles)
-Oriane Beaufils (château de Fontainebleau)
-Anne Bouquillon (C2RMF)
-Ann Bourgès (C2RMF)
-Valérie Carpentier-Vanhaverbeke (musée du Louvre)
-Stéphanie Deschamps-Tan (musée du Louvre)
-Jean Ducasse-Lapeyrusse (LRMH)
-Étienne Guibert (château de Compiègne)
-Léon Lock (The Low Countries Sculpture Society)

MODALITES PRATIQUES
Les communications seront limitées à 25 minutes. Les propositions en français ou en anglais d’environ 3000 caractères devront comprendre le titre de la communication et le résumé de la proposition et être accompagnées également d’une courte biographie (1 200 caractères) et des coordonnées de l’auteur. Elles sont à adresser avant le 20 juin 2023 à midi à : lionel.arsacchateauversailles.fr

Les auteurs recevront une réponse quant à leur participation au colloque avant le 15 juillet 2023.

Les communications feront l’objet d’une publication en ligne dans le Bulletin du Centre de Recherche du château de Versailles.

Reference:
CFP: Le stuc dans les grands décors (Versailles/Paris/Fontainebleau 11-13 Dec 23). In: ArtHist.net, Jun 2, 2023 (accessed Sep 29, 2023), <https://arthist.net/archive/39417>.

^