CFP: Arts et sciences (Paris, 17 Oct 19-23 Apr 20)

Paris, October 17, 2019 - April 23, 2020
Deadline: Sep 2, 2019

Pour la neuvième année consécutive, les Jeudis de l’art, cycle de conférences en histoire de l’art gratuit et ouvert à tous, se dérouleront à l’Institut Catholique de Paris. Ils s’étendront sur les deux semestres de l’année universitaire 2019-2020 (entre octobre et avril). Dans le cadre des cursus de licence et de master de la Faculté des Lettres, ces rencontres régulières veulent apporter un complément aux enseignements généraux en abordant des sujets plus spécifiques, et créer un lieu d’échanges interdisciplinaires entre étudiants, enseignants et public extérieur.

Pour cette nouvelle année, le thème retenu est « arts et sciences ». L’incendie de Notre Dame de Paris, en avril 2019, rappelle combien les liens unissant le monde des arts et celui des sciences peuvent être forts. L’analyse de l’état général de la structure ainsi que le débat sur la restauration ou la reconstruction de la toiture et de la flèche mettent justement l’accent sur ce rapport privilégié. De ce fait, la charpente disparue ainsi que l’ensemble de la construction ont fait l’objet d’une modélisation 3D, réalisée par Art Graphique & Patrimoine (AGP) , particulièrement importante pour comprendre aussi bien les données architecturales qu’architectoniques. Cette relation indéfectible entre arts et sciences existe depuis longtemps et la distinction souvent faite entre les deux, c’est-à-dire entre la recherche du Beau par l’émotion d’un côté et la recherche de la vérité par la raison de l’autre, n’est qu’un principe d’organisation pratique qui ne demande aujourd’hui qu’à être de nouveau bousculé . Déjà selon la Métaphysique d’Aristote, « c’est par l’expérience que progressent la science et l’art » ; artistes et scientifiques sont alors chacun à la recherche de nouveaux moyens pour retrouver ou retranscrire une réalité observée ou éprouvée.

Dans le monde antique et même encore médiéval, l’art est une émanation d’une technologie employée pour une fonction précise. L’Acropole d’Athènes est ainsi tout à la fois un chef d’œuvre de l’architecture et de la sculpture grecque et une merveille d’ingénierie scientifique. Léonard de Vinci a, dès la Renaissance, allié dans ses recherches l’art et la science comme étant les deux faces d’une même créativité. Plus récemment, une étude, menée par Danah Henriksen à la Michigan State University, souligne que l’intégration d’un enseignement artistique à l’enseignement scientifique favoriserait le renforcement de l’apprentissage mais permettrait surtout de développer une ouverture d’esprit et une imagination, toutes deux propices à de nouvelles explorations intellectuelles . Dans ce cadre-là, il parait particulièrement intéressant d’analyser les relations des arts et des sciences montrant une infinité d’interactions possibles. De nos jours par exemple, les recherches autour du transhumanisme, défini par Julian Huxley (1957), consistent à utiliser la science et la technologie au profit d’une amélioration de l’humain. Ainsi l’artiste australien Stelarc, propose une réflexion sur l’art, la biologie et la robotique au travers de performances où il explore le corps et ses limites.

Autour de ces grandes lignes, nous souhaitons créer des rencontres qui permettront de voir combien arts et sciences sont intrinsèquement liés. Les communications attendues pourront porter sur le traitement des sciences par l’art, de l’Antiquité à nos jours, comme le font par exemple les manuscrits médiévaux du Physiologus ou les recherches de l’impressionnisme scientifique au XIXe siècle. De même, nous serons sensibles aux réflexions portant sur la science mise au service de l’art et de l’histoire au travers notamment de l’archéologie, de la restauration ou de l’intervention sur les œuvres, mais aussi sur l’influence de l’innovation scientifique dans la création artistique, comme ce fut le projet de l’organisation Experiments in Art and Technology qui, dans les années 1960-70 avait pour but de créer des collaborations entre artistes et ingénieurs.

Six séances sont prévues, de 18h30 à 20h, un jeudi par mois (à savoir les 17 octobre, 14 novembre, 12 décembre 2019 et les 6 février, 12 mars et 23 avril 2019). Elles permettront à deux ou trois intervenants de se retrouver autour d’une thématique commune que nous déterminerons en fonction des propositions de communication reçues. Le but est de créer une discussion entre les différents participants, mais aussi avec le public. D’ailleurs, pour permettre à ce dernier de prendre part au débat plus aisément, nous mettons à sa disposition sur notre page dédiée sur le site internet de l’Institut catholique de Paris (www.icp.fr) des éléments d’informations qui lui donneront certaines clés de compréhension, et par la suite d’approfondissement, pour aborder de tels sujets.

Conditions de soumission

Toutes propositions de communication, tant de chercheurs confirmés que de jeunes docteurs et doctorants, sont bienvenues. Étant donné le sujet abordé, historiens de l’art, archéologues, conservateurs, restaurateurs, philosophes mais aussi artistes (peintres, cinéastes, illustrateurs, etc.), ingénieurs, scientifiques (mais toujours en lien avec l’art) sont les bienvenus dans la mesure où les présentations proposées sont issues de leurs spécialités de recherche et/ou de pratique. N’hésitez pas par ailleurs à nous proposer la communication d’un collègue ou d’une connaissance qui puisse mettre en relief les problématiques que vous aborderez.

Chaque intervention devra durer 25 minutes environ et sera suivie d’une discussion avec les auditeurs et les autres acteurs de la séance. Les intervenants devront tenir compte du public, mêlant auditeurs libres et étudiants de licence et de master, et adapter leur discours en conséquence.

Toute personne intéressée peut envoyer son projet de communication (CV réduit/courte biographie + synopsis d’une page maximum), par voie électronique, à l’adresse suivante: jeudisdelarticp.fr, avant le lundi 2 septembre 2019. Merci également d’indiquer les possibles dates auxquelles vous ne pourriez pas être présent et de prévoir une image libre de droit qui pourrait illustrer l’affiche de votre séance.

Pour toute question supplémentaire, nous sommes à votre disposition !

Comité scientifique

Les propositions de conférences seront examinées par les organisateurs du cycle de conférences :
- Pierre-Emmanuel PERRIER de La BÂTHIE (chargé d’enseignement en histoire de l’art du XIXe au XXIe siècle, ICP).
- Elisabeth RUCHAUD (chargée d’enseignement en histoire de l’art médiéval, ICP, École du Louvre).
- Valérie RUF-FRAISSINET (chargée d’enseignement en histoire de l’art médiéval, ICP).
- Anastasia SIMONIELLO (chargée d’enseignement en histoire de l’art du XIXe au XXIe siècle, ICP, Paris I et ENS Louis-Lumière).

Outre la qualité scientifique des propositions et des intervenants, nous nous attacherons également à sélectionner des interventions complémentaires au sein de chacune des six séances prévues, afin de créer une dynamique favorable aux échanges.

Reference:
CFP: Arts et sciences (Paris, 17 Oct 19-23 Apr 20). In: ArtHist.net, Jul 10, 2019 (accessed Jul 21, 2019), <https://arthist.net/archive/21299>.

Contributor: Jeudis de l'art

Contribution published: Jul 10, 2019

Recommended Citation

Add to Facebook